Qu’est-ce qu’une Édugraphie ?

Le néologisme encore très peu utilisé provient simplement d’une conjoncture entre le terme “éducation” et “graphie” qui s’associent de manière adéquate pour signifier une représentation graphique destinée à l’utilisation dans l’éducation.

Pourquoi faire une distinction entre infographie et édugraphie?

Le sens du mot-valise “infographie ” a porté confusion dès son introduction à la langue française, puisqu’au début, vers les années 70, le terme représentait tout graphisme réalisé à l’aide d’un ordinateur, ensuite par confusion (en anglais infographics veut dire “graphisme d’information”), le terme a pris un sens de diagramme ou de schéma. Actuellement c’est un mélange des deux, d’une part parce que la plupart des graphismes sont réalisés à l’aide d’ordinateurs, et d’autre part, parce que le terme représente bien le fait de mettre en images des informations comme des statistiques.

Dans l’éducation, l’utilisation de diagrammes, cartes, schémas et autres graphismes est largement répandue grâce à l’utilisation de matériel pédagogique comme les livres scolaires utilisés dans plusieurs disciplines (histoire, géographie, sciences…). Cependant ces informations illustrées étaient ou sont connues comme “infographie de presse” dans le sens large du terme.

Avec le boom des nouvelles technologies digitales qui permettent un construction, une collaboration et une diffusion plus facile (web 2.0), la naissance de néologismes est de plus en plus nécessaire afin de pouvoir bien identifier et répertorier les nouveaux usages, les nouveaux métiers et les nouvelles expressions qui apparaissent. Nous considérons très approprié le terme “édugraphie”, puisqu’il explique bien la représentation visuelle d’informations parfois complexes, afin d’améliorer la cognition des étudiants qui pourraient bénéficier d’une double compréhension, à la visuelle et à l’aide de textes.

La pédagogie d’une édugraphie

Les édugraphies sont des documents pédagogiques. En effet, elles servent comme documents pédagogiques puisqu’elles contiennent des informations exploitables dans les cours par les étudiants comme déclencheur d’une règle grammaticale ou comme visualisation temporelle d’événements historiques ou comme représentation d’une augmentation de telle ou telle variable de la population. Les édugraphies existent déjà depuis très longtemps dans les manuels scolaires et aussi grâce à la créativité des enseignants. Ces édugraphies prennent forme avec des collages de photocopies afin d’assembler de manière cohérente les éléments pédagogiques de leurs cours. Aujourd’hui les technologies  permettent à nos enseignants d’utiliser facilement tous ces outils pour créer les documents dont ils rêvent: un document pédagogique et visuellement adapté aux étudiants.

Pédagogie mais pas seulement

En effet, bien que le contenu soit d’une importance primordiale, plusieurs composantes permettent le “succès” d’une édugraphie. Tout d’abord l’aspect graphique. Il ne suffit pas de mettre des couleurs et des graphiques un peu partout, il est indispensable de connaître des bases de présentation de contenu, comme des notions de mise en page, association de couleurs, choix de polices (notion de lisibilité et lecturabilité). Toutes ces notions indispensables sont aujourd’hui facilement accessibles via des tutoriels, des lectures ou des cours simples et ludiques ainsi que grâce à une panoplie d’outils numériques gratuits ou presque.

Pourquoi donner autant d’importance à la représentation visuelle ? Il suffit de voir autour de nous… Tout ce qui nous entoure est de fort caractère visuel et a un impact dans notre comportement. Annonces publicitaires, journaux, internet, télévision, jeux vidéos, mobiles, tablettes. Tout est imprégné d’images, interfaces et illustrations. Et nos étudiants font face à ceci tous les jours. Ils sont plus connectés que nous, ce sont des natives technologiques, or un document essentiellement à base de texte sera une “pluie horizontale” de passivité. Même si le contenu est extrêmement riche!! Mais il faut faire face aux habitudes technologiques de nos étudiants qui sont confrontés à la rapidité, à l’explosion visuelle et à la condensation d’information (140 caractères pour Twitter)…

Pédagogie, Graphisme et créativité ! Il est clair que la créativité joue un rôle essentiel. Ces documents pédagogiques peuvent prendre des tournures très intéressantes et faire susciter plein d’émotions aux étudiants afin qu’ils soient plus motivés et engagés dans leur apprentissage. Comme pour les infographies et d’ailleurs comme pour les présentations orales, il existe un élément de fort impact, il s’agit du “storytelling”. Un mot anglais qui désigne bien la capacité de pouvoir raconter des histoires ou de rendre intéressant un récit.  Les experts en storytelling pour les présentations (Garr Reynolds, Scott Schwertly) nous expliquent qu’il existe trois styles différents, le style “Tension et découverte”, “journée de quête héroique” et “métaphore visuelle”. Bien que ce soient des styles de storytelling pour l’expression orale, la mise en situation d’une histoire dans un document pédagogique est tout à fait envisageable. Ceci en fonction du type d’édugraphie qui sera utilisée.Créer une EDUGRAPHIE

Les types d’édugraphies

Nous signalerons cinq types différents d’édugraphies qui sont utilisées actuellement et que nous trouvons également pour les catégories d’infographies.

1. Oneshot : Une notion une édugraphie. Elle est utilisée lors d’une explication simple d’une notion, une règle, un élément historique… Exemple: Les prépositions en anglais.

2. Frise : Lorsqu’on veut expliquer des événements linéaires chronologiques, une édugraphie sous forme de frise peut s’avérer très utile. Exemple: L’art moderne en Inde.

3. Processus : Expliquer comment marche un appareil, une technique complexe par le biais d’une édugraphie qui pourrait montrer le processus pas à pas.

4. Tableau de jeu : Représenter un modèle qui permet d’interagir avec les étudiants. Exemple.

5. Instructions : Une édugraphie qui permettrait aux étudiants de suivre des instructions avec des illustrations et des consignes comme un tutoriel.

 

Leave a Comment